Tasses-Gobelets-Carton-Plastique ?

En bref

Le mug bien utilisé est la solution la plus intéressante pour l’environnement, en veillant à économiser l’eau et ne pas mettre de produits agressifs de nettoyage.

S’il y a besoin de proposer un gobelet pour différentes raisons (hygiène, visiteurs, organisation..) alors sachez qu’il est possible d’avoir un détecteur de tasse sur son distributeur de boissons, qui ne délivre donc un gobelet que si nécessaire.

Le gobelet carton, attention aux idées reçues

Trop souvent considéré à priori comme le “plus développement durable”, il a pourtant le moins bon bilan écologique selon toutes les sources ! Il a une à deux couches de plastique polyéthylène (PE) pour le rendre étanche. Ces couches sont très difficiles à cibler, c’est un frein considérable qui empêche son recyclage. Et il n’est pas compostable ! La réalité est qu’il finit incinéré ou enfoui.

Et le gobelet carton annoncé “100% biodégradable” ? La couche de polyéthylène est remplacée par une couche de PLA, un polymère obtenu à partir d’amidon de maïs. Il est certifié compostable  norme EN 13432, soit uniquement en compost industriel.  Il ne répond pas aux exigences de “compostage domestique” de  la loi transition énergétique et cela supposerait de plus qu’il soit collecté séparément pour le compost et que les filières de compostage soient réellement opérationnelles. Il finit donc le plus souvent aussi enfoui ou incinéré.

Interdiction de la vaisselle jetable et gobelets en entreprise ? https://versoo.com/interdiction-de-vaisselle-jetable-2020-gobelets-entreprise/ 

Le gobelet PLA (acide polylactique)

Le PLA est un plastique biosourcé, uniquement compostable industriellement (norme EN 13432),  et requiert donc certaines conditions (température minimum de 58°C et beaucoup d’humidité). Il ne répond pas à l’exigence de compostage domestique de la loi Transition Energétique. Il faut savoir le trier et développer des  filières de compost industriel aujourd’hui sinon ces plastiques biosourcés sont finalement incinérés ou enfouis en fin de vie. D’autres études montrent qu’ils peuvent avoir des impacts importants sur l’environnement (les impacts des différents gobelets)

Lien  Fiche technique Ademe

Le gobelet en plastique

Le gobelet en polyprolpylène est le moins impactant pour 6 indicateurs sur 9 et en dessous de la moyenne pour 2 autres (il est le plus impactant seulement pour l’utilisation d’énergies fossiles, mais avec une valeur proche de celle des autres produits si on ne le recycle pas).

Ces études ne prennent pas en compte la possibilité de recyclage avec Versoo. Ces  2 impacts sont réduits de 40% pour les gobelets recyclés via Versoo NovaCycle selon une analyse ACCEIP menée avec Ademe et Elastopole.

Que dit la loi Transition Energétique sur l’interdiction de la vaisselle jetable en 2020 concernant les gobelets en entreprise ?

IMPACTS

Une tonne de gobelets plastiques recyclée, c’est…

  • 830 kg de ressources fossiles épuisables économisés
  • 11000 kWh économisés
  • 2820 kg  équivalent CO2 non rejetés
  • Près de 300 000 gobelets non enfouis qui auraient mis de 100 à 1000 années à se dégrader

La création d’objets avec les Matières Recyclées Versoo permet de réduire de 72% la consommation d’énergies fossiles (Etude ACCEIP)

Selon le SRP (Syndicat national des Régénérateurs Plastiques) : le  PP recyclé est avantageux par rapport à la résine PP vierge : 9 fois moins d’émission de CO2 eq 9 fois moins d’énergie non renouvelable nécessaire pour sa production

http://www.srp-recyclage-plastiques.org

Analyse de Cycle de vie sur 4 types de gobelets pour des événements

Etude ACV détaillée :  4 types of drinking cups used on events –  

An Vercalsteren, Carolin Spirinckx, Willy Sarlée, Flemish Institute for Technological Research (VITO), Integral Environmental Studies, Belgium – Public Waste Agency for the Flemish Region (OVAM), Belgium

Cette étude ne tient pas compte de la possibilité de recycler le gobelet plastique en nouvelles matière première, ce qui réduit fortement les impacts sur les énergies fossiles et le changement climatique : 40% de réduction de ces impacts- Etude ACCEIP Ademe Elastopole.

Le gobelet PLA est le plus impactant sur l’environnement, juste devant celui en carton et polyéthylène. Il a des impacts supérieurs à la moyenne pour 8 indicateurs sur 9 (seulement pour la destruction de la couche d’ozone, il est inférieur à la moyenne).

Le gobelet en carton et polyéthylène est plus impactant que la moyenne pour 6 indicateurs sur 9 (pour 3 de ces indicateurs, il est 3 fois plus impactant que le gobelet réutilisable). Il est néanmoins le moins impactant en termes de consommations d’énergies fossiles et de changements climatiques.

Le gobelet en polypropylène est le moins impactant pour 6 indicateurs sur 9 et en dessous de la moyenne pour 2 autres (seulement pour l’utilisation d’énergies fossiles, il est le plus impactant, mais avec une valeur proche de celle des autres produits). [sans prendre en compte le recyclage avec Versoo qui réduit de 40% ces impacts selon étude ACCEIP menée avec Ademe et Elastopole]

Le gobelet réutilisable est le plus impactant pour la destruction de la couche d’ozone. Il est sous la moyenne pour tous les autres indicateurs (hormis les changements climatiques).

© Copyright- YOUNIDEV 2017-contact@youni.fr
Partager